Tai chi d’été au Vieil Baugé : prodige

Classé dans : Petit journal | 0
veuillez trouver ci-dessous un message de Jean-Paul 

Pour resituer le contexte, il faisait suite à ce mail de Jean, pour la pratique du 19 août à l’étang de Vieil-Baugé :

Bonjour

Je viens de consulter la météo, la pluie, très fine, se déplace et à partir de 20h l’extrémité ouest du département est au sec. Ce qui veut normalement dire que nous y serons avant 20h.

Je serai donc au plan d’eau à 18h30 et je ferai le compte de ceux qui aiment leur enseignant et des autres.

A tout de suite, Jean.

TJQB 2 TJQB1

A tous, Gentes dames et vous Gentils Seigneurs, gens de peu, galapiats et sorcières, licornes et loups-garous

Or Oyez !
Bien que vieux et chenu comme le monde, qu’il me soit donné ici, la force de conter par le menu, sans rien ajouter ni omettre, un événement terrible et admirable, qui eut lieu en la bonne ville de Vieil Baugé, vers complies le 19ième jour du mois d’Août de l’an de grâce 2016 après la naissance du Seigneur.
Messire Jean de Baugé, Grand Mestre de l’ordre des pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon,  opéra, grand miracle devant deux, frère et sœur, dont il est pieux et charitable de taire ici le nom.  Il ne changea pas l’eau en vin, celui-ci étant en suffisance, Il ne multiplia pas les pains, car il y avait blanc-mangers,  tourtes, et potages à satiété. Messire de Baugé , changea le temps !
Il transforma un crachin venu de la lointaine Armorique, en un  soleil resplendissant comme en connaît Jérusalem. La boite à enluminure de nostre sœur enregistra le prodige!
Penitentiagitea ! Repentez vous , tous qui éstoient absents en ce jour béni.
Hire et Dol en nostre beau pays de Baugé, Où estiiez vous,  qui d’habitude profitez des largesses du Mestre?
Craignez le grand chastiement  du digne successeur de Jacques de Molay, qui convoqua le roi Pillippe, Guillaume de Nogaret, et le pape Clément le lâche, devant le tribunal de Dieu.
Qui , avant même le solstice d’hiver, aura mal au dos, les pieds tors et les mains gourdes ? Qui aura la phtisie , et le haut mal. Qui pleurera devant les premiers bubons de la peste noire?
Penitentiagitea !
Jean Paul frère Lay en le moustier du Chastenay