Cours de Chinois

Année du tigre

虎  

L’an dernier en préparant votre cours de chinois annuel qui remplace ou complète mes vœux de nouvel an, j’ai jetté un œil  à l’animal de l’année 2010, et je me suis dit que le tigre çà allait être facile…

Effectivement, peut être parce que cet animal est en voie de disparition, peut être parce qu’il fascine par sa beauté, (dont le chat n’est qu’une imitation miniature),  par sa force et par sa férocité, les références à cet fauve solitaire ne  manquent pas et partent dans tous les sens.

C’est dans mon enfance  que je rencontre mes premiers  tigres, probablement au cirque mais aussi dans un livre  charmant *qui raconte  les démélés d’un petit garçon avec une bande de tigres voleurs de vêtements. (Renaud  dans  sa chanson « laisse béton »reprend  ce thème  des « fashion victims «  nuisibles.)

(2)Allez savoir pourquoi mon rêve de devenir dompteur de tigres, n’a pas été encouragé par mon entourage.

Et plus tard, mon bac littéraire m’a définitivement fermé les portes de l’école vétérinaire  qui m’aurait peut être permis  de soigner ce superbe animal.

Au fil de mes lectures, j’ai ensuite rencontré quelques tigres :

Dans les bandes dessinées :

– Joe le tigre végétarien, croqueur  de pommes de la jungle en folie,

– Georges,  pensionnaire d’un zoo dans la débauche de Tardi et Pennac

Tout le monde connait Shere Khan le méchant tigre du livre de la jungle qui rêve de croquer Moogli, et  Diego le tigre à dents de sabre de l’age de glace.

Il y a  quelques années, j’ai navigué avec un certain Pi Patel jeune hindou qui dérive dans un canot de sauvetage après un naufrage, en compagnie du seul rescapé affamé : Richard Parker, tigre du Bengale de son état … je vous invite à découvrir (ou re-découvrir) cette histoire philsophique : histoire de Pi –Yann Martell.

 

Cette année j’ai rapidement abandonné l’idée d’origami de la bestiole, sachant que ce serait difficile. Les  modèles de chats sont déjà réservés aux experts et nécessitent   patience et humilité. Sur ce coup là,  je me savais battue d’avance. Donc  sur les tables de notre  nouvel an chinois  point d’origamis en vue.

C’est fort dommage puisque  Maitre Wang et Claudy sont tigres et j’aurais aimé leur faire  honneur .

Nous nous souviendrons juste des  superbes  tigres de l’ancien logo de  l’ATA qui se tournaient autour indéfiniement.

Et puis des tigres il y en a beaucoup  qu’on martyrise dans le taiji : celui qu’on reporte dans la montagne (j’ai essayé le mouvement avec mon chat  avec un succès mitigé), celui qu’on enfourche et après, on gravit la montagne (là, le matou s’était fait la malle), celui qu’on terrasse (bulba) enfin  celui qu’on abat  à mains nues après avoir bandé l’arc en fin de 3ème séquence.(pourquoi tant de haine ? )

J’ai souvenir et quelques uns avec moi, d’un enseignant qui avait comparé une de nos démos à un troupeau de vaches  paissant joyeusement, au lieu de voir les tigres que nous imaginions montrer. Vexés nous l’étions à divers degrés. C ette vache tigre est une forme de réponse possible  des pratiquants qui avancent péniblement   sur la ou  les voies du taiji.

Venons-en à notre (petit) cours de chinois annuel :

HU = tigre =虎

Se prononce hou au 3 ème ton (représenté par un accent circonflexe tourné vers le haut : la voix part d’en haut descend légèrement pour remonter  ce qui donne houou un peu comme un écho.

Si vous prononcez  hu «  hou » en remontant seulement  bêtement la voix

(un peu comme dans une question) vous parlez d’un lac    ou d’un papillon    hú dié. De là découle l’intérêt d’apprendre les caractères en même temps que la prononciation. Cà c’est juste histoire de vous démoraliser.

Pour dire « couci couçà en chinois on dit  « cheval cheval –tigre tigre »     (qui se prononce mama huhu).  J’ai cherché pourquoi (je vous fais grâce de la légende supposée être à l’origine de cette expression) et je suis tombée sur  un article énumérant de très nombreuses  et excellentes raisons pour ne pas se lancer dans l’apprentissage du chinois… Mais nous ne saurions nous laisser ainsi démoraliser car se lancer à tout âge dans l’étude d’une langue compliquée  est une preuve d’optimisme et d’espoir de longévité. C’est ce  genre d’optimisme qui m’a fait traverser la planète dans l’espoir d’admirer une éclipse totale de soleil à Shanghai …sous une averse et son cortège de nuages opaques.

Pour la langue chinoise, je ne m’inquiète pas, son enseignement est en constante progression,  comme la population et l’économie du pays.

A la lisière de cette année du tigre, je  me pose juste quelques quetions sur les choses qui disparaissent comme ça, doucement, sans qu’on en  prenne  vraiment conscience : les tigres,  l’amour du travail bien fait et le travail lui-même,  l’étude des arts et de l’histoire, et je vous laisse réfléchir à la suite de cette énumération…

Je vous souhaite une belle et heureuse année du tigre, je souhaite que vous puissiez conserver  et transmettre l’enseignement de ce qui vous est important,  je vous souhaite   en vrac  sourires,  rires  fous rires,   livres,  lyres  et  délires.

Bien cordialement

Paule-Annick ben Kemoun  (Bénou)

8 Janvier 2010

Bilbiographie  et illustrations :

  • Sambo le petit Noir : Texte : Hélène Bannermann -illustrations : Gustav Tenngren –ed : Deux coqs d’or -(2)
  • Yann Martel. histoire de Pi. ed Denoël et http://www.lecture-ecriture.com/3782-L%27Histoire-de-Pi-Yann-Martel
  • Hervé Marest. Glossaire du grand enchainement. La Grue Blanche
  • Joël Bellassem  .méthode d’initiation à la langue et à lécriture chinoise ed la compagnie(4)
  • Wang Hong Yuan. aux sources de l’écriture chinoise. Sinolingua Beijing (5)
  • (1) mosaïque tigre Miki Tika (photo PABK)
  • (2) vache tigre Cow parade Prague 2004  (photo PABK)
  • Editeur de chinois en ligne Chine nouvelle